Née la nuit

Si nous pensons et parlons le jour, la moitié de notre vie se passe la nuit, où se réfugient la poésie et l’imaginaire. J’ai toujours été sensible à la nuit à son ambiance calme et apaisante et paradoxalement assez tendue.


La nuit incite les gens à être plus audacieux. Le langage, la vision, l’ouïe, tout se transforme. Tout se dissocie du jour, comme au ralenti.

Février 2018 ∙ Londres ∙ Photographie